Michel Cadoret (1912-1985) est un artiste peintre français de l’Ecole de Paris d’après-guerre. Après avoir été élève aux Beaux-Arts de Paris dans l’atelier de Luc Simon entre 1928 et 1932, il débute sa carrière en 1935 en participant aux salons d’Automne et des Tuileries. Après une interruption due à la guerre, il s’installe à Paris en 1946 où il rencontre Picasso, Dora Maar, Dominguez, Artaud…

En 1948 il part pour New-York, puis au Mexique en 1951. De retour à New-York en 1956, il y rencontre entre autres les peintres Motherwell, De Koening, Pollock, Rothko, Kline…, qui vont fortement influencer sa peinture des décennies suivantes. Il rentre à Paris en 1963 mais n’avait jamais vraiment quitté la scène parisienne grâce à la Galerie Fürstenberg en 1955 et la galerie Greuze (exposition « Cinquante ans de peinture abstraite » en 1957).

Dès 1960, il s’affranchit de la figuration pour une abstraction fondée sur les couleurs, la matière et la lumière. Sa peinture faite de formes colorées s’articule désormais autour d’un noyau ou cercle, omniprésent dans son œuvre.

 Parallèlement à son œuvre peinte, ses dessins à l’encre sont très présents dans son travail, avec la mise au point de nouvelles techniques tels les micro-dessins et les encres acryliques.

 Dès 1972, il installe son atelier à Cerny où il restera jusqu’à sa mort en 1985.

 
 

< Michel Cadoret (1912-1985), Composition, vers 1965, huile sur toile, 61 x 46 cm.