André Lanskoy (1902-1976) est un peintre d’origine russe de la seconde École de Paris.

Arrivé à Paris en 1921, il se forme à l’art en fréquentant les galeries de la rue La Boétie, en étudiant Vélasquez, le Greco, les primitifs italiens et vénitiens au Louvre et en s'intéressant aux travaux du Douanier Rousseau et de Van Gogh qu'il admire beaucoup. Il peint d’après nature à la Grande Chaumière.

Très vite remarqué, il se fait exposer par de nombreuses galeries parisiennes dans les années 20, participe au Salon d’Automne de 1923 à 1930. Parmi ses premiers collectionneurs se distinguent le critique d’art, collectionneur et marchant d’art Wilhelm Uhde et Roger Dutilleul (Donation Masurel-Dutilleul – musée de Villeneuve d’Ascq).

Sa peinture est figurative jusqu’en 1937, date à laquelle il commence à avoir de l'intérêt pour les travaux de Klee et de Kandinsky, l’amenant à s’éloigner du sujet avec lequel il rompt en 1941 pour créer une phase intermédiaire de son travail allant au-delà du figuratif : Les formes de ses compositions s’altèrent au profit de taches colorées s’imposant comme finalité picturale.

L’année 1944 signe le début de l’abstraction pure chez Lanskoy. La composition s’appuie sur un réseau de lignes essentiellement courbes où dominent l’oblique, l’ellipse, la spirale dont la complexité propose un ensemble de formes géométriques détentrices du rythme, inhérent à toute création chez Lanskoy et ne présentant aucun lien avec la réalité. Cette structure formelle se double d’une combinatoire colorée non moins codifiée : les tons froids de bleus, vert cru, violets, rosés alternent avec les tons chauds de vermillon, jaune orangé, ocre et bruns. Aux couches picturales posées en larges aplats répondent l’apparence grumeleuse et le relief inégal dû à la fragmentation de la touche sous l’effet d’une brosse dont le maniement est intimement lié à la liberté du geste.

En dehors de Paris, l'artiste participe à de nombreuses expositions personnelles dans les galeries étrangères ou en province de 1953 au milieu des années 60: à Londres, Wuppertal, Stockholm, New-York, Genève, Munich, Saint-Gall, Düsseldorf, Francfort, Reims. Il participe également à des expositions collectives dans des galeries et musées: à Paris, en Afrique du Sud, à Londres, New-York, Lausanne, au Japon, en Australie, à Ostende, Madrid, Barcelone, Grenoble, Mexico, Marseille, Arras, Nantes, Washington, Minneapolis, Tokyo, Saint-Denis, Turin, Stockholm, Strasbourg, Gand, Saint-Étienne et Bâle. .

Ses œuvres sont présentes dans de nombreuses collections privées et publiques, comme au musée d'Art Moderne de la Ville de Paris et au Centre Georges Pompidou à Paris, à Colmar, Grenoble, Le Havre, Lille, Maubeuge, Mulhouse, Saint-Étienne, Tourcoing, Villeneuve-d’Ascq, New-York et Tolède.

 

 < André Lanskoy (1902-1976), Composition abstraite, huile sur toile, 27 x 35 cm.