Alexander Rodchenko (1891-1956) est un artiste peintre, sculpteur, photographe et designer russe. Sa carrière de peintre  débute en 1915, après avoir étudié à l’Ecole d’Art de Kazan puis à l’école d’arts appliqués de Stroganoff.

 Ses recherches et travaux concernent la peinture abstraite qu’il présente lors d’expositions collectives, entouré d’artistes avant-gardistes, ou personnelles entre 1916 et 1921. C’est cette année, à la suite de l’exposition « 5 x 5 = 25 » à laquelle il expose un triptyque de toiles monochromes des trois couleurs primaires, qu’il signe le manifeste productiviste en s’engageant à abandonner la peinture de chevalet au profit de la production d’objets usuels. Ce nouveau courant artistique servant à « faire des expériences concrètes dans la vie réelle » prend forme avec la création du Groupe des Constructivistes au sein d’un institut de culture artistique, nommé « l’Inkhouk », se résumant à une association d’artistes, de critiques et de théoriciens.

Outre la peinture, Rodchenko a travaillé divers supports artistiques comme le dessin, en réalisant des projets de lampes et constructions pour le Café Pittoresque, des affiches politiques, pour des films ou des objets publicitaires, pour le cinéma et le théâtre en dessinant des meubles, des décors et des costumes. Le magazine SSR na Stroïké (« l’URSS en construction ») l’a chargé de réaliser des albums photographiques. Il en réalisera d’autres, seul ou avec sa femme Varvara Stepanova, tous à la gloire de l’Union Soviétique. L’artiste est également connu pour avoir monté le pavillon soviétique à l’Exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes de Paris en 1925.  

Sa collection personnelle est conservée au musée Pouchkine de Moscou.